Le Turnover Facebook

Publié: décembre 9, 2014 dans Uncategorized

Facebook, phénomène de société et surtout plateforme internationale du  » j’expose ma vie ».

Je ne dis pas que je ne le fais pas, je suis l’un des premiers à raconter mes faits et gestes, ce ne sont pas mes quelques amis dessus qui vont vous dire le contraire. Je me souviens pourtant qu’au début j’étais très réticent à l’idée d’intégrer les réseaux sociaux. En Première année de Licence, avec une camarade de classe nous avions ouvert un compte Hi5 (houlala c’était tout beau tout frais et cela correspondait parfaitement à ce que je voulais, mi réseau social mi blog). Puis un cousin et une amie me suggèrent de me mettre sur facebook, quelque peu hésitant j’ai finalement rejoint l’idée.

Très rapidement, je me suis retrouvé comme premier accro de ma classe et je me suis souvenu des paroles de certains de mes camarades de classe qui disaient que je n’avais que ça à faire, que je ne passais mon temps que sur Facebook. L’histoire dira que plus tard, ce seront ceux qui publieront leurs peines de coeurs, les photos des chatons dans un panier de fleurs et autres petits trucs « mignons à croquer » (niaaah).

Mais bon, nous sommes en fin 2014 et pratiquement tout le monde s’y est mis,  même mon papa ça fait un an qu’il y est hahaha!

Je constate que l’utilisation de facebook a mué et que nous pouvons catégoriser cela en quelques points:

Les célibataires: Pour mieux me vendre, je poste des selfies de moi. Selfie à l’école, selfie au boulot, selfie à la salle de bain, selfie aux toilettes, bref, selfie quoi!!! Puis je vais sortir avec mes amis, je fais le fou dans les soirées, je me bourre, demain je mets comme statut « oooh je suis trop bourré, je ne vais plus boire » et je le refais le week end d’après :D

–  Les « Monde parfait »: Ceux qui disent que tout dans leur vie est parfait. Ce sont les Mr & Mrs Perfect. Je dois avouer que je suis un peu dans ce cas, tout simplement parce que je ne veux pas trop partager mes soucis, à bon entendeur ;) Et là, ils postent des photos d’eux à la plage, à la super soirée où tout le monde doit être. Bref, cette personne c’est le VIP sur facebook. Mais il se peut fortement que ce ne soit que sur facebook. Parce que derrière tout ce concept tape à l’oeil, ce sont des personnes qui ont besoin d’attention.

Les « Happily Ever after »: Là c’est lorsque 2 personnes commencent à se fréquenter et que tout le monde voit le trop plein d’amour. Publication de madame sur le mur de monsieur: « Je t’aime mon roudoudou à la cannelle« . Bien sûr, comme toute personne qui se respecte, tu pouffes de rire face à ton ordi car le gars il se pourrait que tu le connaisses depuis des lustres et loin de toi l’idée de l’imaginer en roudoudou à la cannelle hahaha. Bien sûr après, quand ça va mal, ça tourne vite en « situation amoureuse: c’est compliqué ». Bah voyons!

Partie 2 des Happily Ever After, les jeunes mariés. On vient de se marier, on a beaucoup investi dans le mariage donc on va vous niquer avec les photos de notre mariage parfait. Houlala, tu veux une belle robe, voilà la belle robe. Tu veux des demoiselles d’honneur en mode même couleur, voilà les demoiselles d’honneur en mode même couleur. Pendant 3 mois tu auras les photos du mariage tous les jours, en couverture, en profil, en portrait, en paysage et même si tu en as assez vu, les revoilà avec les photos des photographes pro, si tu es assez sage, tu auras même la version vidéo visible sur youtube. Bref, best wedding ever…. jusqu’au prochain mariage sur facebook :D

- Les « my baby, my love, my life »: Ouiiii, vous venez d’être parents. On le saura avec les premières photos des pieds de bébé à la maternité, de bébé dans les bras de maman, bébé dans sa première grenouillère, bébé fait son premier caca… Bref, bébé quoi!! Mais le plus drôle c’est que même quand le bébé est tout fripé tout moche, il y a toujours quelqu’un qui écrira « oooh qu’il est beau ce bébé » « ooh, j’ai aussi envie d’avoir un bébé ».Vous ne serez pas au bout de vos surprises car je crois qu’on va même suivre bébé jusqu’au mariage à ce rythme :D

Désolé pour mes amis mais quand je trouve le bébé moche je m’abstiens de commenter, c’est méchant mais voilà !!

Les émotifs: Ceux là s’offusquent d’un moindre mal et n’hésitent pas à raconter toutes les émotions de leur journée. Je suis fâché, j’ai faim, je veux faire l’amour, je suis trop triste et machin… toute la journée, une ribambelle d’émotion. Facebook est peut être aussi le psy du 21è siècle boh!

- Never here: Jamais présents sur les réseaux sociaux parce qu’ils « travaillent beaucoup », ceux là ne viennent que de temps en temps mais on les garde quand même dans notre liste, histoire de…

Tout ceci, non pas pour dire qu’il faut de tout pour faire un monde ;)

P.S: Aucun ami n’est mauvais, on les aime tous vu qu’on les a accepté (moi en tout cas)

Réussir sa vie…

Publié: octobre 2, 2014 dans Uncategorized

Depuis tout petit, on nous a appris que réussir sa vie c’est avoir une belle carrière, se marier, faire de beaux enfants et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps.

J’aurais dit oui, si vous voulez mais dans les années 1960 peut être, nous sommes en 2014 et la conception du bonheur est plus que jamais conçue comme autre. Beaucoup ne veulent plus croire à cette image heureuse et parfaite… j’en fais partie. Je me suis toujours senti assez égoïste pour penser à moi au lieu de penser à vivre quelque chose d’intense à deux, mes exs ne diront pas le contraire (je fais un mea culpa là).

Il est vrai que si j’avais fait certains choix que d’autres je ne serai certainement pas là où je suis actuellement mais quelque part à Tana peut être, avec quelques difficultés à joindre les deux bouts mais marié, peut être papa aussi. Je ne sais pas si c’est ce que j’ai voulu ou que je voudrais mais j’ai râté ça. C’est c’est certainement une bonne chose que de se réveiller aux côtés de l’être aimée tous les matins et se coucher avec tous les soirs mais encore il est plus difficile de trouver cette personne. Je ne dis pas non plus que je veux vivre seul toute ma vie mais je ne crois tout simplement plus en l’amour. Au bout de quelques années tout s’estompe et de nature à se lasser facilement, je peux dire qu’à mon niveau tout se passe encore plus vite.

Chacun a sa propre conception de la vie mais je me rend compte que la plus belle réussite c’est celle que l’on pense de soi. Être plus heureux avec soi-même, qu’importe si l’on est diplômé ou pas, si l’on a un travail ou pas, marié ou pas…. être heureux c’est le plus important.

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J’ai répondu heureux. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question. J’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.

John Lennon

DSC_0026

Installé depuis quelques mois à Nosy Be, j’ai vu tout ce qui est vrai dans les affirmations sur cette belle ile mais aussi le faux…

On dit souvent sur la Grande Terre que Nosy Be c’est le pays des « vazaha » et que l’on ne peut y vivre à moins d’etre riches. Mais aujourd’hui que j’y vis, je peux facilement affirmer que l’on peut très bien y vivre sans forcément etre riche à millions mais aussi, et surtout, Nosy Be présente plein d’avantages que Tana ne possède pas.

Tout d’abord en termes de paysage, Nosy Be est une petite ile, ce qui fait que la plage à volonté et les beaux reliefs, c’est ici. Tana ne présente pas ce genre de choses, c’est clair.

Mais au lieu de passer mon temps à comparer Tana et Nosy Be, essayons de nous mettre sur le plan régional. Suite à l’intitulé de l’article, qu’est ce qui ferait que Nosy Be dépasse les autres iles de l’Océan Indien, si ce n’est que pour parler de Maurice, La Réunion ou encore des Seychelles?

On pourra dire que malgré les incidents facheux, cette ile figure parmi les perles de Madagascar (avec Sainte Marie) mais par son climat, et sa culture, Nosy Be présente de très beaux aventages pour devenir le prochain hub touristique de l’Océan Indien. Bien placé sur la carte, Nosy Be hérite à la fois de la culture de l’Afrique, de l’Asie, du Maghreb et meme de l’Inde tout en gardant ce coté si Malgache. Pourquoi chercher ailleurs là où l’on peut tout trouver à la fois? D’ailleurs meme la culture occidentale s’y est adaptée (par la présence massive de Français et d’Italiens ndlr).

L’ile est encore à l’abri de ce que l’on peut considérer comme un tourisme sauvage. Toutefois, si on veut mettre en place une ile qui réponde aux critères des touristes, il faut une amélioration des infrastructures, ne serait ce que pour les routes. L’avantage que pourrait avoir notre ile sur les iles soeurs c’est que Nosy Be garde encore ce charme si naturel, qui est cher à la population local. La nature devrait d’ailleurs y etre toujours respectée et la présence d’un parc national sur l’ile ne fait que favoriser celà.

Mais pourquoi encore Nosy Be? Me diront certains indécis. Mais tout simplement pour l’évasion, Nosy Be c’est aussi des iles merveilleuses comme Tanikely, Sakatia ou la fabuleuse Iranja,

Le coucher du soleil dans ce coin du Monde est tout simplement magnifique, à voir.

Je ne veux pas tout simplement faire de la bonne publicité mais je suis aussi et surtout là pour faire prendre conscience que cette ile sera bientot appelée à se développer rapidement, un grand projet immobilier verra jour dans les années à venir et propulsera cette belle ile encore au firmament des plus belles iles du Monde (déjà nommée comme plus belle ile de l’Afrique et de l’Océan Indien par TripAdvisor.

Pour ceux qui peuvent, investissez tant qu’il est encore tant, pour ceux qui voudraient, venez voir au plus vite l’une des merveilles de ce beau Monde.

Quelque part dans vos listes de contacts (facebook, instagram, pinterest,…) il y aura toujours des personnes qui ne seront là que pour épier ce que vous faites, ces personnes là ne diront jamais à quel point vous les irritez mais elles restent là, tapies dans l’ombre pour se plaindre de vous quelque part, de préférence lorsque vous n’êtes pas là.

Je dois avouer que ces personnes me font plus rire qu’autre chose, je suis sûr que celà existe dans mes listes mais je ne m’en plains pas, et vous non plus, soyez plutôt heureux que vous suscitez tant d’envieux dans votre vie.

Les personnes directes sont rares et plus encore dans notre culture malgache qui fait que pour chaque mot à dire nous devons faire toute une litanie. Je ne dis pas que les « visiteurs silencieux » sont des personnes sans personnalité, loin de là, mais ces personnes aiment s’exprimer sur telle personne, sur tel fait surtout lorsque le principal intéressé ne peut porter son argumentation et surtout parce que dire du mal est tellement jouissif pour certaines personnes qu’à force, on aime ça.

Je ne suis pas un ange non plus et je me permets de faire des choses de ce genre ;) avouez que de temps en temps vous aussi vous aimez le faire et ce n’est pas parce que vous prétendez aller à la messe tous les dimanches que vous pourrez dire que vous êtes des « anjely latsaka an tany » (anges tombés du ciel). Mon expérience et ce que j’ai vu démontrent d’ailleurs que ce sont surtout les personnes qui sont super accro à la religion qui sont les plus suscptibles de faire des choses immorales (pas toutes bien sur mais beaucoup en tout cas). Gardons notre foi et permettons nous aussi de partager de temps en temps des bonnes choses sur l’église mais pas à longueur de journée pour dire que nous sommes sans tâches alors que nos péchés polluent notre vie.

Bon je ne vais pas débattre sur la réligion mais juste pour dire que l’on trouve de tout dans un monde, du plus fou au plus sage, mais conseil d’ami: restez vous même….Parce que ceux là existeront toujours…Image

S’il y a bien une chose que nous avons constaté ces temps ci, c’est que les entreprises agro alimentaires ont beaucoup misé sur le packaging et la forme de leurs produits.  Pour ne citer que Bolo qui est devenu au fil du temps Bolo Duo puis Bolo Kids ou encore l’indicateur de marque, le Coca qui est passé de la vente à 2l à 1,5l et désormais disponible en verre ou encore par une bouteille de 35cl.

En tant que consommateurs, nous sommes contents de voir que les prix des produits diminuent mais nous constatons à peine qu’il y a aussi un voile derrière toute cette opération marketing. Tout d’abord, constatez que ces changements se sont opérés depuis le début de la Crise, jusque là rien de très anodin. Seulement ce que nous ne comprenons pas c’est que si de tels changements ont été effectués c’est parce que le pouvoir d’achat des malgaches s’est nettement détérioré au cours de ces 4 dernières années, si auparavant une famille modeste pouvait « se permettre » d’acheter un beurre entier, maintenant elle l’achète à moitié ou pire encore au quart.

Les entreprises malagasy se sont rendues compte de ce phénomène social et ont opté pour le « minimaliste ». On dira qu’il est mignon de voir ces packaging comme s’ils étaient faits pour les enfants, mais on comprendra surtout que notre pays devient pauvre.

Les Marketeurs ont dû trouver les pratiques idéales toujours conformes aux 4P du Marketing Mix (le Produit, le Prix, la Promotion et la Place)

En associant au Marketing Mix la situation actuelle, on en arrive à la conclusion suivante:

  • Produit: petit, standard, mini
  • Prix: Réduit considérablement
  • Promotion: Un packaging qui attire les yeux (des couleurs chaudes), utilisation de supports papiers (affiches) au lieu de passer par les médias traditionnels (télévision, radio,…)
  • Place: au niveau des épiceries car commerces de proximité

Un éminent docteur en Economie affirme souvent:

Plus il y a de commerces de proximité (épiceries notamment) plus un pays est pauvre

Et une personnalité bien connue du Marketing à Madagascar de conforter ces dispositions par

Pas vu, pas pris, pas pris, pas vendu (pour le produit)

Que pouvons nous faire?

Là est la question. Améliorer la situation? Mais de quelle manière?

Prenons conscience que ces crises à répétitions, cette mentalité trop bornée font que nous sommes au plus bas…

Image

C’est avec une certaine stupéfaction que je vois les moyens mobilisés par ces 33 candidats pour l’élection présidentielle. Je n’ai rien contre le fait de faire de la propagande, seulement à voir combien d’affiches sont « exposées » sur presque tous les recoins de la ville et autres artifices utilisés, je ne peux m’empêcher de penser à quelque chose.
En tant que communicateur, je sais que le charisme et la popularité d’un candidat sont importants et satisfaire son électorat est plus que jamais primordial si l’on a 1 chance sur 33 d’accéder à la Magistrature Suprême, mais faisons un bref bilan, tous ces candidats ont fait des dépenses considérables en t shirts, bob, cuvettes, locations de sono mobiles, locations de lieux de meetings, locations de jets et d’hélicoptères et j’en passe…
Seulement, en tant que citoyen, est ce que c’est vraiment le concert « ankalamanjan » d’un tel ou tel artiste qui va réduire la pauvreté? est ce que ce sera ce t shirt qui va aider à améliorer le système de santé? ou encore est ce que ce sera l’autographe d’un tel ou tel acteur de film gasy qui va aider réduire le taux de chômage?

-Au lieu de faire des affiches, pourquoi ne pas aider les enfants dont les parents sont en difficulté à réussir leur rentrée scolaire (beaucoup ont dû renoncer à étudier depuis le début de cette crise « inter-minable »)
-Au lieu d’appeler les artistes, grassement rémunérés, à faire des concerts (je n’ai rien contre les artistes) pourquoi ne pas accomplir de vraies réalisations dans les villes visitées si ce n’est que pour la réhabilitation des bâtiments publics (puisque si ces candidats sont vraiment pour le pays, pourquoi ne font ils pas des choses concrètes pour le bien être de tous?)
-Au lieu de faire des t shirts, cuvettes et autres goodies à votre effigie, pourquoi ne pas trouver une solution à tous ces 4 ‘mis?

Beaucoup me prendront peut être pour un allumé mais pour moi, le vrai candidat à la Présidence de ce pays sera, j’espère qu’il y en aura au moins un, celui qui réalisera des choses avant même d’être élu et dans le cas échéant, ne cessera de faire des choses pour ce pays, car cette personne comprendra que ce n’est pas le pouvoir qui fait tout, c’est la volonté de changer les choses…

Mon Club, mes amis, ma 2è famille

Bref tout s’explique dans le titre, je tiens à eux! :p
Comme toute famille nous avons des hauts et des bas mais tout le monde veut que notre club puisse se développer et se propulser plus loin encore ;)

Image  —  Publié: juillet 11, 2013 dans Rotaract
Tags: